Mot du Ministre

Mot du Ministre

Ministre du Travail et de l’Insertion Professionnelle
Président du Conseil d’Administration de l’Institut National des Conditions de Vie au Travail (INCVT)

Louanges à Dieu

Sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie, notre pays a accompli lors des deux dernières décennies des avancées considérables en matière de développement économique et social. En effet, depuis son intronisation, Sa Majesté n’a de cesse d’œuvrer pour que le Maroc occupe la place qui lui sied parmi les pays émergents.

Cette renaissance, qui a fait du service au citoyen son noble objectif, a été accompagnée sur le plan législatif et réglementaire par une profonde mise à niveau, faisant de notre arsenal législatif en général et social en particulier un modèle à suivre.

Ces avancées trouvent leur concrétisation dans la Constitution du Royaume du premier juillet 2011, mais aussi dans le code du travail et ses textes d’application qui ont conforté les droits fondamentaux des salariés et le travail décent, en harmonie avec l’esprit des conventions internationales ratifiées par le Maroc relatives à la législation sociale. A ce propos, le Maroc a déposé auprès de l’organisation Internationale du Travail les documents de ratification de la convention n°187 relative au cadre promotionnel en santé et sécurité au travail. Sur la base de cette convention, une politique et un programme national en sécurité et santé au travail au titre de la période 2020-2024 ont été élaborés et récemment adoptés par le Conseil du Gouvernement.

Il va sans dire que le programme national en sécurité et santé au travail mettra à contribution les pouvoirs publics, les instances représentatives des employeurs et des salariés, la société civile, les institutions spécialisées dont l’Institut National des Conditions de Vie au Travail. Celui-ci, de par les missions et les attributions énoncées dans sa convention constitutive, axées sur la formation, l’information, la sensibilisation, l’orientation, le conseil, l’observation, l’analyse, l’accompagnement et la coopération en relation avec la promotion de la santé et de la sécurité au travail et l’amélioration des conditions de travail, est appelé à contribuer à la mise en œuvre de ce programme sur le terrain.

Le lancement du site de l’institut dans sa nouvelle parure aura à n’en pas douter un impact considérable sur son interaction avec son environnement et favorisera la réalisation des nobles objectifs à l’origine de sa création.

J’ai la certitude que l’ensemble des instances représentées au sein du conseil d’administration de l’Institut National des Conditions de Vie au Travail, les institutions représentatives des employeurs et des salariés, les pratiquants au sein des entreprises, les acteurs de la société civile ainsi que les institutions concernées par son champ d’intervention contribueront de concert par leur interaction positive, leur critique constructive et leur force de proposition, à la réussite de l’institut dans l’accomplissement des missions  qui lui sont dévolues de la meilleure des manières.